Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > LE 17e AU QUOTIDIEN > Espaces verts > Square Sainte Odile
 

 

Square Saint-Odile

11 344m² / Accès rue de Courcelles/ Métro : Pereire / Toilettes publiques / Aire de jeux pour les enfants / Pelouses accessibles / Accessible aux handicapés. (1976)

Un peu d'histoire

null L'église Sainte-Odile sert d'écrin à ce charmant jardin au relief vallonné. Odile, fille d'un duc d'Alsace serait née aveugle. Elle aurait été miraculeusement guérie sur le mont qui porte aujourd'hui son nom, en Alsace, et y fonda un monastère. L'église occupe l'emplacement des anciennes fortifications de Thiers. Cette enceinte fortifiée fut édifiée en 1844 à environ 3 km du mur des fermiers Généraux, qui était une enceinte fiscale. D'une longueur de 39 km, et ponctué de 94 bastions, un fossé de 15m de large le séparait des faubourgs de Paris. La route intérieure qui courait entre les deux enceintes est l'actuel boulevard des Maréchaux. La destruction des fortifications, jugées inutiles, fut entreprise de 1920 à 1929.

Se promener

Du haut de la petite butte qui surplombe les vallonnements du jardin, un superbe cèdre pleureur, balance nonchalamment ses branches au-dessus de massifs d'azalées, de rhododendrons et de rosiers. Vous trouverez aussi des platanes, des pins noirs d'Autriche, quelques érables blancs de Virginie à la cime arrondie et aux rameaux pleureurs, des paulownias, des cèdres bleu de l'Atlas, un bouleau pleureur, un hêtre et un érable plane au feuillage rouge brillant qui passe au vert pourpré en mai, puis au vert olive en été.Les enfants pourront se laisser rebondir sur le « lapin » et la « tortue », s'accrocheront au « nuage » et glisseront sur la « caverne d'Aladin » dans l'aire de jeux entourée d'arbustes de toutes sortes : hibiscus rose, bleu, blanc et rouge, cornouillers panachés, lauriers-tin et viornes aux fleurs hivernales odorantes. null  Sur les pelouses qui isolent le jardin du grondeme nt de la circulation, de gracieux cotoneasters surgissent ça et là. En hiver, leurs branches dépouillées les font ressembler à de drôles d'arêtes de poissons. Mais ils se rattrapent en mai, leurs petites fleurs roses attirant des cortèges d'abeilles affamées. Réalisé par Jean Camand, le jardin abrite une stèle en l'honneur de la harpiste Lily Laskine depuis 1993. L'église Sainte-Odile (1945), de style néo-byzantin en brique rose, mérite un petit détour pour ses remarquables vitraux signés Decorchemont, représentant Sainte-Odile et les Saints de France.

Une nouvelle aire de jeux est accessible aux enfants sur le thème du Moyen-Âge avec château fort et animaux de l'époque, réels ou imaginaires (Dragon, Lion et Cheval). La grande structure ludique s'appelle CASTELLO.