Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > LE 17e AU QUOTIDIEN > Santé - handicap > Cliniques privées
 

Cliniques privées

Clinique Sainte Thérèse maternité
9, rue Gustave Doré - 01 44 01 00 50

Clinique du Parc Monceau
21, rue des Chazelles - 01 48 88 25 25

Clinique Dautancourt
6, rue Jacquemont - 01 53 06 18 18

Clinique Nollet
21, rue Brochant - 01 44 85 18 18



 

Clinique de la main

PRECIEUSE ET UTILE CHIRURGIE


La Clinique Internationale de chirurgie de la main, de l'épaule, du coude et de microchirurgie vient d'être créée, rue de Chazelles, afin de traiter l'ensemble des pathologies affectant le membre supérieur. Cette création constitue par conséquent un événement important pour le 17e arrondissement.

Rien ne symbolise mieux la main - la fascination qu'elle exerce - que celle de la "Statue de la Liberté éclairant le monde". Or, c'est précisément à l'emplacement des ateliers Gaget-Gauthier, rue de Chazelles, où Ferdinand de Lesseps remit officiellement, le 5 juillet 1884, la statue monumentale de Bartholdi à l'ambassadeur des Etats-Unis, que vient d'être créé, par Frédéric Teboul et Jean-Noël Goubier, au sein de la Clinique Internationale du Parc Monceau, un centre de chirurgie de la main qui doit rayonner bien au-delà de l'arrondissement, en raison des aménagements remarquables du bloc opératoire, des compétences déployées par l'équipe chirurgicale et de l'originalité même de l'approche médicale. Actuellement, la main - avec les technologies sollicitant l'usage quotidien d'un clavier - est particulièrement exposée à de nouveaux maux.

Le docteur Frédéric Teboul, titulaire d'un diplôme interuniversitaire en chirurgie de la main et du membre supérieur ainsi que d'un diplôme universitaire en techniques chirurgicales, évoque le développement d'une maladie professionnelle de plus en plus courante : le syndrome du canal carpien. "Ce syndrome, dit-il, est secondaire à une souffrance du nerf médian au niveau du canal carpien, situé au poignet."

Les manifestations cliniques principales de cette affection sont identifiables. Il s'agit de fourmillements désagréables au niveau du pouce et des trois premiers doigts, entraînant parfois des réveils nocturnes. Lorsque le diagnostic clinique est confirmé par un électromyogramme, il existe un traitement médical et un traitement chirurgical.
"En cas d'intervention, explique le docteur Teboul, l'hospitalisation ne dure qu'une demi-journée." Passionné par sa profession, le chirurgien n'a qu'un objecif : rétablir la fonction pour améliorer la qualité de vie, quel que soit l'âge des patients. "La main, précise-t-il, est une zone anatomique riche et complexe. Elle est un marqueur de l'évolution au fil des espèces et nous différencie de l'animal par notre capacité d'opposition au pouce. C'est l'outil qui prolonge le cerveau. La diversité des interventions requiert des compétences en chirurgie osseuse, reconstructrice, tendineuse. La microchirurgie nous permet aujourd'hui de rétablir des fonctions chez les paralysés ou de réaliser des reconstructions complexes de la main et des membres." La main ou le miracle de l'homme.

Clinique Internationale du Parc Monceau
21, rue de Chazelles - 75017 Paris
Tél. 01 48 88 25 25
www.ci-chirurgiedelamain.com  





 

Clinique de la Jonquière

UN ÉTABLISSEMENT POUR LES SOINS DE SUITE

Parmi les facteurs d'amélioration du bien-être dans un quartier, la création d'un établissement médical de qualité n'est pas indifférente. Elle traduit précisément l'a mbition de l'équipe municipale pour le quartier des Epinettes. Dirigée par Pérola Spreux et le docteur Dominique Roche, la Clinique La Jonquière a pour vocation d'assurer les soins de suite, qu'il s'agisse de soins polyvalents, de soins de suite gériatriques et hémato-cancérologiques. Dépendant de l'important groupe Clinea - qui compte une vingtaine d'établissements spécialisés dans ce type de soins, dans la rééducation fonctionnelle et la médecine -, la clinique La Jonquière met à la disposition des malades une équipe de cinq médecins, des kinésithérapeutes, une psychomotricienne, une ergothérapeute et une orthophoniste. Elle compte aussi une psychologue, une pharmacienne et une assistante sociale. Tout est organisé pour le confort des patients : les modalités d'accès au dossier médical, le comité de lutte contre les infections nosocomiales et une démarche qualité à laquelle l'ensemble du personnel est associé. La présence de cette nouvelle clinique est une manifestation éclatante du renouveau du quartier des Epinettes, comme l'ont souligné, lors de son ouverture, Françoise de Panafieu, maire du 17e arrondissement, Brigitte Kuster, conseiller de Paris et conseiller régional ainsi que Jean-François Rémond, adjoint chargé de la Santé.

Clinique La Jonquière
27, rue de la Jonquière
Tél. : 01 53 06 16 00

 
-->