Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > LE 17e AU QUOTIDIEN > Justice > La Maison de justice et du droit
 

Une maison de justice et du droit

Maison de Justice et du Droit

Le rôle de la Maison de Justice et du Droit permet au citoyen de l'arrondissement de mieux connaître ses droits ; elle propose des permanences juridiques et favorise le règlement amiable des litiges entre locataires et propriétaires, notamment en cas de menaces d'expulsion. La MJD aide les étrangers en situation irrégulière, notamment les mineurs de moins de 21 ans qui rencontrent des problèmes de papiers pour leur nationalité, reçoit les familles, notamment pour les gardes d'enfants en cas de divorce. Elle accueille les victimes d'infractions pénales et développe une action de prévention des petits délits.

Permettre l'accès au droit
La Maison de Justice et du droit permet à chacun de mieux connaître ses droits pour les faire valoir au quotidien. Des permanences juridiques sont organisées sur tous les sujets de la vie quotidienne : famille, majeurs vulnérables, logement, travail, consommation et droit bancaire, aide aux victimes, droit des étrangers et accès à la nationalité française, lutte contre les discriminations. Assurés par une équipe de professionnels du droit, les entretiens sont gratuits et confidentiels

Favoriser le règlement amiable des litiges
La Maison de Justice et du Droit évite le recours au Tribunal, en facilitant le règlement à l'amiable des petits conflits civils : problèmes de voisinage, rapports bailleurs - locataires, litige avec un commerçant… Elle est également compétente pour vous aider à régler des différends avec l'administration ou les organismes sociaux

Assurer une présence judiciaire de proximité
La Maison de Justice et de Droit a également pour mission de répondre de manière adaptée à la délinquance quotidienne. Les auteurs de petits délits y sont reçus par des délégués du Procureur de la République pour des rappels à la loi et des classements sous condition. Des médiations pénales sont également organisées entre les auteurs d'infractions et leurs victimes.

Vos interlocuteurs
Des greffiers sont chargés de la coordination et de l'accueil du public. Ces fonctionnaires du ministère de la justice sont assistés par des agents de Justice ; des agents d'accès au droit sont présents quotidiennement pour écouter, informer et orienter le public. Ils peuvent aussi accompagner les personnes les plus démunies dans leurs démarches administratives ; des associations, une quinzaine, parmi les plus importantes, organisent régulièrement des permanences d'information dans leur domaine d'activité ; des avocats spécialisés désignés par le Barreau de Paris, proposent des consultations juridiques dans les domaines suivants : droit de la famille, droit des victimes, droit des majeurs protégés, droit du travail, droit du logement, droit des consommateurs, droit des étrangers ; des huissiers de justice donnent des consultations juridiques une fois par semaine ; un délégué du Médiateur de la République est présent quotidiennement pour résoudre les problèmes des particuliers face à l'administration ; des conciliateurs de justice tiennent des permanences une fois par semaine pour faciliter le règlement des litiges civils. Un accueil particulier est réservé aux victimes d'infractions pénales notamment à la Maison de Justice et du Droit Paris Nord-Ouest où l'association Paris-Aide aux victimes tient une permanence quotidienne.

Maison de Justice et du Droit
22, rue Jacques-Kellner
Tél. 01 53 06 83 40 - Fax 01 42 29 34 76
E-mail : mjd-paris-nord-ouest@justice.fr

 
-->